À propos

Francis Lachaine - Graphiste, cinéaste et photographe
Biographie

Graphiste, photographe, cinéaste, homme d’idées, Francis Lachaine carbure à la créativité. Titulaire d’un certificat en scénarisation à l’UQAM et d’un DEC en graphisme, il crée des œuvres où l’absurde, la parodie et la fantaisie dévoilent un regard différent, à la fois critique et ludique.

Depuis 2016, ses photos ont été présentées dans des expositions d’envergure à Montréal : sélection au Concours international d’arts visuels Juste pour rire 2016 à la Place des Arts de Montréal, gagnant du concours photo « Faites rayonner le transport collectif et l’innovation de Montréal »; sa photo a représenté l’Agence métropolitaine de transport (maintenant Exo – Réseau de transport métropolitain) lors du Sommet mondial des transports publics de l’Union Internationale des Transports Publics (UITP), qui a eu lieu au Palais des congrès de Montréal du 15 au 17 mai 2017. Deux de ses œuvres ont aussi été sélectionnées dans le cadre des 38e et 39e éditions du concours photo « Montréal à l’œil » ayant eu lieu dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal en avril 2017 et 2018.

Ses films ont été présentés à la télévision et dans plusieurs festivals, incluant cinq participations au Festival Fantasia (20062008200920122013) et deux au Rendez-vous du cinéma québécois (20132014), ainsi que trois participations à « La Longue Nuit du court » (2004-2006-2008) dans des programmes diffusés à travers le Canada. En 2008, il est finaliste à la 10e édition du concours Cours écrire ton court! de la SODEC avec son scénario « La Mimerie ». En 2011, son documentaire « Alejandra, pianista » est diffusé à Radio-Canada dans le cadre de l’émission « C’est ça la vie » et son film « Pierre Lapierre » est présenté au Short Film Corner de Cannes et au Festival du Film de Juste pour rire.

Démarche artistique

L’humour absurde moderne l’influence dans sa quête de mettre en image des idées qui sortent de l’ordinaire. Son style est notamment inspiré du photographe poète surréaliste espagnol Chema Madoz. Les photos qu’il présente sont, pour lui, des courts métrages qui ne durent qu’une image ou un photogramme, comme dans le monde de l’animation. C’est son expérience de cinéaste qui lui donne cette vision!

Il accorde beaucoup d’importance à la retouche d’images. Au fil des années, il a développé un protocole de postproduction rigoureux qui combine photomontage et optimisation de la netteté de l’image. Son objectif principal est de continuer à susciter la surprise et la réflexion par des mises en scène inédites, basées sur un réservoir d’idées continuellement renouvelées!